Le Sacre du printemps

Quelques mots sur le spectacle

Invité en Belgique dans le cadre du festival Chacun son sacre, José Navas a célébré le centenaire du Sacre du printemps en relevant le défi d’aborder en solo cette œuvre mythique, accompagné par la centaine de musiciens du Brussels Philharmonic. Développant un rapport organique à la musique de Stravinsky, il offre sa vision du personnage de l’élue désignée pour danser jusqu’à la mort. De la figure iconique vêtue d’une longue robe noire à la fragilité de l’être nu, il danse à perdre haleine, en symbiose visuelle et charnelle avec l’orchestre live et son maestro, Michel Tabachnik.

Condensant l’esprit originel de la chorégraphie de Nijinski dans un solo minimaliste abstrait, il laisse l’imposant ensemble musical exalter le lyrisme et la force de la partition de Stravinsky, usant des pulsations de sa puissante cadence pour mettre en scène son rituel. Un grand moment de danse et de musique.

Crédits

  • Chorégraphie: José Navas
  • Danseur: José Navas
  • Répétitrice: Ami Schulman
  • Musique: Igor Stravinsky, Le Sacre du printemps interprété par Brussels Philarmonic sous la direction de Michel Tabachnik
  • Éclairages: Marc Parent
  • Costumes: José Navas
  • Fabrication: L’Atelier de couture Sonya B.
  • Durée: 40 minutes
  • Première mondiale : 24 mai 2013, au Concertgebouw de Bruges (Belgique)

Le Sacre du printemps est une production de José Navas/Compagnie Flak en coproduction avec le Concertgebouw de Bruges (Belgique).

Ce spectacle a aussi été soutenu par la nouvelle Mesure d’aide à la coproduction internationale du Conseil des arts et lettres du Québec.