Articles

Un vidéoblogue pour José Navas/Compagnie Flak

flakorgMontréal, le 19 mai 2009 – José Navas se lance dans l’aventure du Web 2.0 en transformant son site flash en vidéoblogue. En plus d’y trouver du contenu rédactionnel classique, l’internaute peut désormais visionner des extraits de spectacles et de courtes entrevues où le chorégraphe parle de thèmes variés liés à la danse. Une initiative originale et sympathique pour ouvrir grand les portes de la compagnie à quiconque s’y intéresse.

Grâce à Youtube et à Facebook, José Navas/Compagnie Flak avait déjà établi une présence active sur le Web qu’elle renforce aujourd’hui avec ce vidéoblogue, qu’on trouve à l’adresse www.flak.org. Espace de rencontre dynamique et interactif, ce nouvel outil vise à ouvrir une fenêtre sur le quotidien de la compagnie et de la création, mais aussi à donner des clefs de compréhension de la danse et à stimuler la réflexion sur les défis auxquels elle doit faire face aujourd’hui. Esthétique et convivial, il intéressera autant le grand public que les diffuseurs, les médias et les institutions.

« L’idée est d’offrir une conversation en ligne pour créer une relation dans la durée avec le public, commente Christian Aubry, le développeur et l’hébergeur du blogue. Encore très peu utilisé dans le monde de la danse, le vidéoblogue est un outil fantastique qui favorise à la fois le rayonnement et l’intimité. »

À ce jour, le site héberge déjà quatre extraits du spectacle solo Miniatures, un extrait de la pièce de groupe S, que Danse Danse présentera en novembre prochain à Montréal, et trois entrevues de José Navas. Il y parle du concept de méditation en mouvement, de l’expérience de remonter Anatomies avec une nouvelle distribution et il y prend position pour un meilleur soutien politique et financier des arts.

Miniatures – Un autoportrait sous forme de mosaïque impressionniste

José Navas in <em>Miniatures</em>

Photo: Valerie Simmons

Après sept ans de création consacrés à des pièces de groupe, José Navas renoue avec la passion du solo et se révèle dans toutes les nuances et les subtilités d’un danseur mature. Exposant la fragilité du soliste qui met son âme à nu, il invite le public à une rencontre intime avec l’artiste et avec l’homme dans un dévoilement inédit de son histoire personnelle en sept miniatures sur des musiques choisies. Un des spectacles les plus romantiques du répertoire de Compagnie Flak. Touchant et vivifiant.

L’Agora de la danse

  • Première : 23 octobre 2008
  • Spectacles : 24_25_29_30_31 octobre_1er novembre, 20 h
  • Billetterie : 514 525 1500

Une production de José Navas/Compagnie Flak en coproduction avec l’Agora de la danse.

Nouvelle création de José Navas pour le Gala d’Anik Bissonnette

Anick BissonnetteLe 6 juin, Anik Bissonnette fera ses adieux aux Grands Ballets Canadiens de Montréal avec un spectacle comprenant une toute nouvelle chorégraphie de José Navas : un solo intitulé Límpido amor, livré sur un Ave Maria de Rachmaninov. Toute première création sur pointes, il entre au répertoire des Grands Ballets où il sera repris par une autre danseuse.

« La gestuelle pure et simple vient d’un solo que j’avais commencé à créer pour moi mais que je trouvais trop lyrique », confie le chorégraphe, ému et honoré par l’invitation de Gradimir Pankov à rendre hommage à celle qui aura passé 18 ans au sein des Grands Ballets. « Avec Anik, c’est devenu quelque chose de complètement différent. Elle s’est approprié le matériel et en a fait une pièce qui lui ressemble. (…) Elle a 45 ans, on sent dans sa façon de bouger qu’elle est mère, et elle continue à danser avec subtilité et une passion immense. C’est un cadeau d’avoir pu travailler avec elle. »

Le Gala Anik Bissonnette est donné à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts pour un soir seulement. Programmé le 6 juin, à 20 heures, il comprend aussi la pièce Polyphonia, de Christopher Wheeldon et Noces, de Stijn Celis.

Première mondiale d’Anatomies, la nouvelle création de José Navas

Photo: Valerie Simmons

Photo: Valerie Simmons

Montréal, le 6 novembre 2006Anatomies, la nouvelle création de José Navas, sera présentée à l’Agora de la danse du 8 au 11 novembre, dans le cadre de la programmation régulière, et les 14 et 15 novembre, en OFF CINARS. Dans cette pièce, l’esprit d’une méditation dansée est encore plus affirmé que dans Portable Dances, triptyque qui a marqué un tournant décisif dans l’oeuvre de José Navas et a été unanimement salué par la critique en 2005.

Avec Anatomies, le chorégraphe montréalais explore et expose l’intelligence du corps humain. Il se livre à une écoute intime pour remonter à la source du mouvement : partant de son point d’émergence, il suit son chemin à travers le corps jusqu’à son développement dans l’espace. Ainsi, dans un espace dépouillé de tout décor, cinq interprètes se laissent parcourir par l’onde d’un mouvement souvent lent, tantôt rapide, toujours net et précis. Graphique et incisif. De solos en trios, de duos en quintet, les corps dansent dans le silence d’une paix intérieure. Canaux vivants d’une méditation en mouvement. Les interprètes de l’oeuvre sont : José Navas, Mira Peck, David Rancourt, Ami Shulman et Jamie Wright.

Pour l’environnement sonore, José Navas collabore à nouveau avec le compositeur montréalais Alexander MacSween qui pousse plus loin son travail sur la voix des interprètes et contribue à créer la poésie de l’instant présent spécifique à Anatomies. Les éclairages sont signés Marc Parent, un complice de longue date. Anatomies est une coproduction de José Navas/Compagnie Flak et de l’Agora de la danse.

Cet automne, la Compagnie repartira en tournée avec Portable Dances en Belgique et aux Pays-Bas, où la pièce a été présentée en mars dernier, et en Espagne, où elle sera dansée dans le magnifique Musée Guggenheim de Bilbao. Les dates:

  • 24 novembre, CC De Werf, Alost, Belgique
  • 30 novembre, CC De Spil, Roulers, Belgique
  • 2 décembre, Schouwburg Arnhem, Pays-Bas
  • 13 décembre, Musée Guggenheim, Bilbao, Espagne