RITES

Mots du chorégraphe

S’inscrivant dans la lignée des spectacles solos précédents, Miniatures et Personæ, Rites marque l’entrée du chorégraphe et danseur dans la cinquantaine. Avec ce nouveau spectacle solo, il nous fait le cadeau d’un rituel où il salue le chemin parcouru et cueille les fruits de la maturité. Une fois encore, il se montre sans fard, se révélant dans la fragilité de l’homme conscient de sa finitude. Avec Schubert, Dvořák et Nina Simone, il observe le défilement des ans, repense à ses amours, cherche la paix du cœur. Avec Stravinsky et le Sacre du printemps, il clame son inépuisable passion pour la danse dans une interprétation magistrale du rôle de l’Élue. Une œuvre dense et dramatique pleine de lyrisme et de grâce.

Rites (extraits)

« On y retrouve le panache de Merce Cunningham ainsi que la liberté de mouvement d’Isadora Duncan. »
Die Rheinpfalz, Ludwigshafen, 2017

« […] la vulnérabilité du mouvement continu se frotte à la grâce d’un créateur au sommet de son art. »
Cinéma Le Clap, Québec, 2016

« Moments sublimes d’un corps qui vieillit et qui a toujours la piqûre de la danse. Passages obligés d’un jeune corps à un corps qui a fait des milliers de pas dansés. »
Les Enfants du paradis, Québec, 2016

« Il révèle son corps jusqu’à la nudité, en imposant sa capacité inépuisable. »
Impact campus, Québec, 2016

« Un personnage seul, déchiré entre l’agressivité, la pudeur et le désespoir – la danse moderne à son meilleur. »
Westfälische Nachrichten, Münster, 2016

« Rites demeurera une œuvre marquante dans le parcours de Navas. Celle d’un danseur qui, avec son bagage d’expérience, s’investit autant avec son corps qu’avec son âme dans chacun de ses pas. »
Le Soleil, Québec, 2016

Tournées récentes

  • Montréal, Canada, 11 novembre 2015 | PREMIÈRE MONDIALE

Crédits

Chorégraphe et interprète : José Navas
Musique : Anton Dvořák, Franz Schubert, Nina Simone, Igor Stravinsky

Éclairages : Marc Parent
Direction technique : Pierre Lavoie
Costumes : Sonya Bayer
Fabrication : L’Atelier de couture Sonya B.

Durée : 60 minutes

Photos : Valerie Simmons, Nina Konjini

Production : José Navas/Compagnie Flak